Le site officiel des voyages cacher dans le monde

Saison actuelle: Pessah 2016

Share on FacebookShare on TwitterShare on GooglePlusShare on PinterestShare on Linkedin

Circuit cacher en Chine- WIK-Juin 2014

Logo WIK

W.I.K Circuits Cacher

Chine - CIRCUIT

Hotel 4eeee

16 jours

Du 11/06/2014 au 26/06/2014

Rabbinat

Pas de piscine

Tous publics

Mer, Montagne, Ville

à partir de 2795 par adulte

Venez participer au grand circuit cacher à travers la Chine.

Une sélection d’hôtels, spécialement à votre attention, d’un confort exigeant, situé aux meilleurs emplacements géographiques. Vous aurez accès à tous les services des hôtels (sauna, piscine, centre de relaxation, etc.)

Pékin: Rosedale Hotel 4*

Luoyang: New Friendship 4*

Shanghai: New Garden Hotel 4*

Xian: Dynastie Hotel 3*

Guilin: Hotel Fubo 4*

Hong Kong: Garden View Hotel 4*

Nuit en vol et prestations à bord
Pour le départ Tel Aviv, vol direct avec la compagnie El Al.

Accueil à l’aéroport et voeux de bienvenu par notre guide francophone, transfert à l’hôtel, installation dans les chambres, et avant le diner, nous irons à la rencontre des Pékinois dans le métro très futuriste de la capitale chinoise, puis direction le restaurant, et retour à notre hôtel.

Dès le matin, nous irons dans un parc, nous initier au Taïchi, pratique très courante en Chine.La pratique du Taïchi vise entre autres à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle.
Puis nous nous rendrons au Stade Olympique surnommé le Nid d’Oiseau pour son architecture. Il est situé dans l’Olympic Green au nord de Pékin en République populaire de Chine. Le stade est la principale structure des Jeux olympiques d’été de 2008 et des Jeux paralympiques d’été de 2008. Il est l’hôte des épreuves d’athlétisme et de la phase finale du tournoi de football, ainsi que des cérémonies d’ouverture et de clôture. Se trouvant à l’est du Centre national de natation de Pékin, l’enceinte offre une capacité d’accueil de 91 000 places pendant les Jeux olympiques. Après les Jeux, le volume a été réduit à 80 000 places et le nid d’oiseau est utilisé pour les compétitions sportives et événements culturels nationaux et internationaux.

Nous irons dans l’après-midi visiter le Palais d’été. L’empereur Yongzhen décida de se faire aménager une vaste retraite estivale dans le nord de Pékin. Ce palais d’Eté ne fut achevé que sous Qianlong (1736-1796). L’ensemble des palais et des jardins couvre une superficie de près de 2.7 km2. La partie septentrionale de ce domaine est occupée par la montagne Wan Shou Shan (montagne de la très longue vie) sur les pentes de laquelle s’élèvent les pavillons du palais impérial. A leurs pieds s’étend le lac Kunming qui couvre la plus grande partie de l’ensemble de la résidence d’été, entourée d’un mur d’enceinte. Nous rejoindrons l’hôtel pour les preparatifs de shabbat, puis nous irons ensemble à la tefila qui sera suivi du quiddouch et du diner.

Apres le Tefila suivi du déjeuner en compagnie de la communauté, nous irons à la découverte de la vie chinoise, puis Minha et Arvit. Dans la soirée, nous pourrons nous retrouver pour visiter un quartier branché de la capitale chinoise.

Nous prendrons la direction de la Grand Muraille de Chine ou « Long Mur de dix mille Li » serait – dit on – le seul ouvrage humain que l’on discerne à l’oeil nu depuis la lune. Nous y accèderons par un téléphérique. Elle ondule comme l’échine d’un dragon sur quelques 6000 km, depuis la mer de Bohai jusqu’au désert de Gobi, en traversant cinq provinces et deux
régions autonomes. Haut de 18m à 6m, large de 6.50m à sa base et de 5.50m à son sommet, cet ouvrage colossal est jalonné de près de 25 000 bastions et de 15 000 tours de guet. Les toutes premières étapes de la construction de la Muraille remontent au Vème siècle avant notre ère, mais le tracé définitif fut arrêté vers 220 av. notre ère. par le premier empereur de Chine, Qin Shi Huangli, qui fit relier les anciennes fortifications érigées à l’époque des Royaumes combattants et les étendit vers le nord afin de repousser les assauts des hordes nomades. De retour à Pékin, nous continuerons par la visite du Temple du Ciel du XVe siècle, la dynastie des Ming construisit des autels au sud, au nord, à l’est et à l’ouest de Pékin pour offrir des sacrifices au Ciel, à la Terre, au Soleil et à la Lune. Sous la dynastie des Qing (1644- 1911), les travaux d’agrandissement en firent le plus grand sanctuaire de Chine. C’est également le lieu où l’empereur venait prier deux fois par an (aux solstices) pour que les récoltes soient bonnes. Il couvre une superficie de 273 ha c’est l’un des plus beaux ensembles architecturaux grâce à sa conception très symbolique, à l’harmonie de ses couleurs et au volume parfait de
ses bâtiments. Nous assisterons en soirée, à un magnifique spectacle « Legend of Kung Fu », dont les nombreux acteurs sont des moines du monastère de Shaolin. Diner, puis retour à l’hôtel.
L’art et les acrobaties du Kung-fu se mêlent à la grandeur des spectacles de Las Vegas pour vous proposer une soirée de magie, de légendes anciennes et d’arts martiaux dans cette production acclamée de la légende du Kung-fu. Certains des meilleurs artistes de Kung-fu, metteurs en scène et décorateurs de Chine, se sont regroupés pour produire l’un des spectacles les plus sensationnels de Pékin, la légende du Kung-fu.
Accompagnez le jeune Chun Yi dans un voyage initiatique plein d’actions qui le mènera à l’âge adulte, à la sagesse et à la maîtrise de l’art du Kung-fu, avec l’aide d’un maître à la force incroyable. Le voyage de Chun Yi s’accompagne de gymnastes volants, de combats étonnants et d’un décor presque magique.

Départ pour la Place Tian An Men, plus grande esplanade au monde, située au centre de la ville, elle était la porte principale du Palais impérial sous les dynasties des Ming et des Qing, face à la cité impériale, s’étend, sur près de 40 hectares, la grande place de la porte de la Paix céleste. Au nord, le mur rouge de la cité impériale s’élève des deux côtés du portail imposant de la porte Tian an men ; Puis nous entrerons dans la Cité Interdite, également connue sous
le nom de Palais impérial que les chinois eux-mêmes nomment la ville rouge, elle a été la résidence de 24 empereurs. Avec une superficie de 72 ha, elle comporte plus de 9000 pièces.
L’ancienne ville impériale était autrefois entourée de murs. Après la chute de l’empire en 1912, la cité interdite fut peu à peu ouverte au public. De nos jours l’ancienne ville impériale est occupée en partie par « le musée du palais ». Les innombrables monuments historiques et objets d’art précieux font du Palais impérial le plus grand lieu culturel et artistique de Chine.

Après ce plongeon dans l’histoire des empereurs chinois, nous visiterons en cyclo-pousse le quartier des Hutongs au sud de la ville tartare, elle aussi fortifiée, où les Mandchous y avaient, dès leur arrivée, relégué les Chinois. Les portes des maisons y étaient plus basses, les hutongs (ruelles) plus étroits et les bois moins bien remplis. Hutong (prononcer «Routong») désigne les petites ruelles qui sillonnent encore Pékin. Le mot vient du mongol hottog qui signifie «puits». Les hutongs étaient en effet, autrefois, les chemins qui reliaient les points d’eau.
Beaucoup de hutongs sont aujourd’hui détruites pour faire place au Pékin contemporain qui sans doute, ressemblera dans quelques très courtes années, à Shanghai. Les hutongs sont comparés à un village, très vivantes, on y discute, on y circule, on y joue, tous les actes de la vie de tous les jours, se passent en communauté. Apres le diner, nous irons à la gare de Pékin pour prendre le train de nuit 1ere classe, en couchettes molles, compartiments à 4, en direction de Xian.

A notre arrivée, nous irons prendre un petit déjeuner, puis nous partirons pour la visite de la Petite Pagode de l’Oie Sauvage, symbole de la ville de Xian. La pagode est située dans l’enceinte du Temple de la bienveillance, dont la fondation, remonte au milieu du VIIe siècle. Le célèbre pèlerin bouddhiste Xuan Zhang, à son retour de l’Inde, s’installa dans ce temple afin d’y traduire en chinois les textes sacrés qu’il avait collectés au cours de son périple. Un petit musée dans un édifice annexe du temple lui est consacré. La construction de la pagode fut ordonnée en 652 de notre ère pour que l’on puisse y déposer les textes précieux rapportés par les pieux pèlerins. Les murailles de l’ancienne ville Tang passaient à près de 3 km au sud du temple, ce qui permet de se faire une idée de l’étendue de la capitale ; pourtant les environs du temple ne furent jamais construits et constituaient déjà à l’époque un lieu de villégiature de toute beauté.

Nous assisterons à une démonstration de calligraphie, La calligraphie est l’art de former les signes d’écriture d’une langue. La calligraphie chinoise se singularise par l’originalité et la richesse de l’écriture chinoise. Elle permet donc un champ d’expression très large.
L’après-midi, nous prendrons la direction de Terra Cota l’Armée de Soldats en Terre Cuite : le plus grand spectacle archéologique de Chine, aussi célèbre que la Grande Muraille et la Cité Interdite. Vieille de 2000 ans est incroyablement bien conservée, elle continue de veiller sur l’ancienne nécropole impériale. En 1974, des paysans qui creusaient un puits mirent au jour ce qui est sans doute la découverte archéologique majeure du XXe siècle. Diner puis retour à l’hôtel.

Ce matin, sera consacré à la visite du Musée d’Histoire de Shaanxi. Le musée d’histoire de Shaanxi, ouvert en 1991, est dans un joli bâtiment de style chinois. Ses vitrines sont attrayantes, bien présentées, dans un ordre chronologique et commentées en anglais. On y trouve des chevaux et les soldats de terre cuite, de la poterie Ming et Qing, de la vaisselle en bronze sur des trépieds datant des dynasties Shang et Zhou, ainsi que des outils et de la poterie du paléolithique et du néolithique, provenant tous de sites archéologiques régionaux.

En fin de matinée, nous prendrons le train en direction de Luoyang et à notre arrivée, nous nous rendrons aux Grottes de Longmen. Ces grottes qui sont une succession de niches creusées à même la falaise abritant de magnifiques représentations de Bouddha. On dénombre 2100 grottes, niches et 43 petites pagodes taillées dans le roc qui renferment quelque 100000 statues et plus de 3600 inscriptions rupestres. Diner, puis retour à l’hôtel.

Un des plus anciens temples de l’histoire de Chine, le Temple Shaolin a été fondé en 497 de notre ère sous la dynastie des Wei du Nord, en l’honneur de l’indien Buddhabhadra, venu en Chine en 464 pour y prêcher le Bouddhisme Nikaya. Le Temple est également connu pour son lien avec le Bodhidharma. Selon la légende, on refusa l’entrée au monastère à ce moine indien venu en Chine prêcher un nouveau genre de bouddhisme, à la suite de quoi il passa neuf ans à méditer face à mur, dans les montagnes Song Shan. On peut encore visiter cet endroit qui aurait été imprégné de l’ombre du moine en méditation. Il fut finalement admis dans l’enceinte du Temple, avant d’en devenir patriarche et de développer le bouddhisme Chan, mieux connu sous le nom de bouddhisme Zen.
Avant de quitter le Monastère de Shaolin, nous assisterons à une démonstration de Kun-Fu.
Puis, après le diner, nous rejoindrons par la route, la gare de Zhengzhou, ou nous prendrons le train de nuit 1ere classe, en couchette molle, pour rejoindre Shanghai.

A l’arrivée nous rejoindrons notre hôtel, et installation (si chambres disponibles). Nous irons ensuite visiter la synagogue de Shanghai « Ohel Moshé » et visiter le quartier où à l’époque de la seconde guerre mondiale, des juifs d’Europe de l’Est trouvèrent refuge dans la ville de Shanghai, notamment les étudiants de la Yechiva de Mir. Puis nous nous rendrons dans la vielle ville pour visiter le Jardin du Mandarin Yu. La création de ce célèbre jardin remonte au XVIe siècle. On y présente sur 2 ha tout l’art paysager du sud de Yangtsé au temps de Ming et des Qing : étang, ponts, kiosques, etc… C’est un jardin vieux de 400 ans. Les pavillons, les rochers artificiels, les eaux, les galeries en zigzag et les murs dragon ont incarné la quintessence des architectures des époques Ming et des Qing, plus de 40 sites pittoresques sont captivantes. Puis nous découvrirons la vieille ville à travers ses ruelles commerçantes.

Nous continuerons vers le Musée de Shanghai. Fondé en 1952, où sont exposées d’importantes collections illustrant dans un ordre chronologique l’évolution des arts de la Chine. Ses onze galeries abritent les plus belles collections de peintures, bronzes, sculptures, céramiques, calligraphie, jade, mobilier des dynasties, Ming et Qing, pièces de monnaies, sceaux et art des minorités. La collection de bronzes à la réputation d’être la meilleure au monde. Nous rejoindrons, le Bund, Boulevard longeant la rivière Huangpu à Shanghai, il est jalonné de somptueux édifices de style européen et de banques ou de compagnies coloniales des années 1930. Situé au sein de l’ancienne concession internationale de Shanghai. Départ pour une Croisière sur la rivière Huangpu qui vous permettra d’admirer vue du fleuve le Bund et ses constructions coloniales et le modernisme du quartier de Pudong. Retour à notre hôtel, pour les préparatifs de shabbat, nous nous retrouverons dans le hall de l’hôtel, pour aller, ensemble a la tefila, qui sera suivi du quiddouch et du diner, en compagnie de la communauté. Retour à l’hôtel.

Apres la Tefila suivi du déjeuner en compagnie de la communauté. Nous irons ensuite à la découverte de la vie chinoise, puis Minha et Arvit. Dans la soirée, nous pourrons nous retrouver pour visiter le quartier branché et très animé de la capitale chinoise : « La Concession Française », le quartier préféré des Shanghaiens.

Nous prendrons la route, en direction de Suzhou la « Venise de l’orient ». nous visiterons le Jardin de la Politique des Simples c’est le plus grand des Jardins de Suzhou (5ha). Son nom s’inspire d’une ancienne maxime qui rappelle la sagesse du vieillard de Voltaire dans Candide : « Cultiver son jardin pour subvenir à ses besoins quotidiens, voilà ce que l’on appelle la politique des simples. Crée au XVIe siècle pour un censeur général, qui vint se retirer à Suzhou après avoir été accusé de corruption et renvoyé de la cour impériale, il fallut 16 ans pour l’aménager. Un peintre lettré très renommé, Wen Zhengming (1470-1559), aurait participé à la conception de ce jardin, dont l’architecture s’inscrit dans la pure tradition classique, sans le baroquisme des jardins dessinés plus tard.
Puis nous continuerons vers le Jardin du Maître des Filets. Crée au XIIe siècle, il doit son nom à l’un de ses propriétaires qui se qualifiait de pécheur (ou maîtres des filets) montrant par là et son détachement face à sa carrière politique et son désir de se rapprocher de la nature. C’est l’un des plus petits jardins de Suzhou (un demi hectare), malgré sa taille, il rassemble tout ce qui fait le charme des jardins lettrés, sans que jamais on ne se sente à l’étroit. Ce microcosme est considéré comme une réussite exemplaire de l’art des jardins.

Nous nous rendrons ensuite à Tongli, ou nous ferons une balade en Gondole, et la visite des Maisons Musées. Tongli est un bourg sous la compétence de Wujiang, dans la ville de Suzhou, la province du Jiangsu. L’histoire remonte à la dynastie des Song, il y a plus de 1 000 ans. Le bourg est baigné d’eau des quatre côtés, incrusté au sein des lacs Tongli, Jiuli, Yeze, Nanxing et Pangshan. Tous les bâtiments se dressent au bord de l’eau le long des canaux. En 1982, Tongli a été classé dans une liste de protection, devenant le premier et l’unique bourg qui a été totalement mis sous protection par le Jiangsu. Tongli bénéficie de trois caractéristiques telles que les nombreux ponts (40 ponts construits sous diverses dynasties) avec beaucoup d’eau, beaucoup de bâtiments des Ming et des Qing. Selon les archives du bourg, sous les deux époques, soit entre 1271 et 1911, construction de 38 grandes résidences et 47 temples bouddhiques et taoïstes et enfin, beaucoup de personnages célèbres. Depuis les Song, notamment sous les époques des Ming et des Qing, on compte un grand nombre de personnages historiques renommés qui sont rentrés à Tongli et qui ont fait construire un grand nombre de résidences et jardins. Retour vers Shanghai, où nous assisterons à une « soirée Acrobates » tous genres d’acrobaties, comme seuls les chinois en ont le secret. Diner puis retour à l’hôtel.

Apres le petit dejeuner, direction l’aéroport de Shanghai et envol pour Guilin.
A notre arrivée, transfert à l’hôtel, puis direction la grotte de la Flûte de Roseaux. Des roseaux dont on fait des pipeaux masquaient l’entrée de cette grotte jusqu’en 1959. Son extraordinaire collection de stalactites et de stalagmites, colonnes et draperies de calcaire, a fait l’objet d’éclairages étudiés et multicolores, destinés à mettre en exergue les fantasmagories qu’y voit l’imagination des Chinois. Ensuite, nous irons sur La Colline de Fubo ; Le piton Fubo fut ainsi baptisé à la mémoire du général Han Ma Yuan, surnommé le « Briseur de vagues ». A mi-chemin des marches, assez escarpées, qui conduisent au sommet, vous remarquerez sur une terrasse une marmite géante, puis une cloche de 2.50 t, fondue en 1650, qui proviennent d’un Temple disparu aujourd’hui. Du Sommet, un des plus beaux panoramas des collines de l’Est, de l’autre côté de la rivière. Diner et retour à l’hôtel.

Ce matin, nous prendrons la route pour Yangshuo ou nous ferons une Croisière sur la rivière Li de Yangshuo à Fuli ou l’on appercevra les rizieres. Au cours de notre journée, nous visiterons une plantation de thé.
En fin d’après-midi, direction l’aéroport pour envol vers Hong Kong., transfert à l’hôtel, puis diner.

Ce matin nous monterons au Pic Victoria. C’est le site le plus visité de l’île. C’est là aussi que se trouvent les plus belles maisons de la ville. Avant la construction en 1888 du tramway du Pic qui est devenu un funiculaire, c’était des coolies qui transportaient les colons en poussepousse jusqu’à leurs résidences du sommet. Située à 400m d’altitude face au terminus du funiculaire, Lugard Road fait le tour de ce que l’on appelle désormais simplement le Peak et offre l’occasion d’une promenade de deux heures dans la fraîcheur de la végétation. Du sommet on a une vue imprenable sur Hong Kong, Kowloon et Macao.
A la descente, nous passerons par la baie de « Repulse Bay » et Stanley Village, ancien village de pêcheurs célèbre pour son marché de vêtements bons marchés et d’affaires en tous genres. Avant de s’appeler Stanley, ce lieu que les Hakka appellent Chak’Tu aurait été un refuge de pirates, menés par un chef connu jusque sur les côtes chinoises, Cheung po
Chai. Devenu refuge des hongkongais aisés et de quelques étrangers, au pied d’un ancien fort britannique, Stanley est célèbre depuis 1973 pour son marché du week end, sorte de marché aux puces local. Apres quelques emplettes, nous irons faire une balade en sampan dans le port d’Aberdeen. Aberdeen est surtout célèbre pour son port, abri naturel contre les typhons, dans lequel plusieurs dizaines de milliers de membres du «peuple flottant » de Hong Kong ont installé leurs jonques et leurs sampans, formant un véritable village flottant, au charme aussi incomparable qu’ambigu. La tribu des Tanka (dont le surnom de «peuple oeuf » faisait référence à leur habitude de payer leurs taxes en oeufs) y vit de cette manière depuis des milliers d’années.

En fin d’après-midi, nous rejoindrons l’aéroport international de HongKong.

Nuit à bord, prestations en vol.
Arrivée à votre aéroport de départ.